Théâtre d’Art Appliqué

Laboratoire Masque-Marionnette

 

Au Théâtre aux Mains Nues le 10 et le 24 avril – 43 rue du Clos, 75020 Paris

A la Nef du 13 au 16 avril – 20 rue Rouget de Lisle, 93500 Pantin

 

L’ensemble des ateliers sont gratuits et sur inscription dans la limite des places disponibles.

Inscription par mail : theatresanstoit@gmail.com

 

« Les masques sont présents dans de nombreuses formations d’acteurs marionnettistes en Europe. Les enseignements concernés se focalisent sur différents aspects, notamment la sculpture, le jeu masqué, ou encore les glissements et fusions entre l’animation de corps marionnettiques et de masques. Le masque de théâtre peut, dans le cadre des arts de la marionnette, quitter le visage, devenir marionnette, devenir multiple, investir le corps humain et en redéfinir la silhouette. Comme outil pédagogique, le masque peut mener vers un lâcher-prise afin de se faire guider par l’objet ; de manière complémentaire, vu de l’extérieur, le jeu masqué exige une épure et un contrôle gestuels. La marionnette et le masque se rejoignent non seulement historiquement, à travers des personnages-types voyageant entre les deux formes, mais aussi dans leur capacité de d’entrer en rapport avec le corps humain et de le transformer en corps étranger, en matière, en figure.

Le laboratoire Masque/Marionnette vise à questionner les rapports entre masque et marionnette dans les pratiques scéniques et pédagogiques contemporaines. »

 

Laurette Burgholzer – modératrice sur le laboratoire Masque/Marionnette

Docteure en arts du spectacle, professeur invitée à l’Université libre (Freie Universität) de Berlin

  

SAMEDI 10 AVRIL 2021 à 14h – Théâtre aux Mains Nues

Le masque comme marionnette essentielle

Par David Girondin-Moab, compagnie Pseudonymo

Il y a quelques inconnus dans le monde marionnettique et le masque en fait partie. Le masque pourrait évoquer une marionnette essentielle tant il en regroupe les caractéristiques d’une façon ténue. Il a ses traditions, à travers le monde, mais on connaît moins ses relations pourtant puissantes avec le théâtre contemporain qui en font aussi une des composantes majeures de la création marionnettique d’aujourd’hui.

Durée : 2h30

Fonctionnement : participants et observateurs

 

MARDI 13 AVRIL 2021 à 15h30 – La Nef

La figure du Pulcinella : masque ou marionnette ?

Par Anastasia et Léandre, compagnie Ueueue

Pulcinella, masque ou marionnette ? Au bout du bras ou au bout du nez, comment le caractère nous possède ? Le rythme du pied qui frappe, de la main qui tape, l’entrée, la sortie, les regards… Où se situe la tradition ?

Le Pulcinella est un personnage, « masque » de la commedia dell’arte repris dans le théâtre de marionnettes dès le 17e siècle.

Anastasia et Léandre, élèves de Bruno Leone ,maître de la marionnette napolitaine « Guaratelle », viennent ici confronter la pratique du masque et de la marionnette au plateau. L’atelier alternera phases d’observation et de pratique.

Durée : 2h

Fonctionnement : participants et observateurs

 

MERCREDI 14 AVRIL 2021 à 10h30 – La Nef

Entièrement Peuplée, processus de création

Par la compagnie Le Printemps du Machiniste

Les créations d’« Entièrement Peuplée » proposent de créer un lien entre un territoire, ses habitant·e·s, l’écriture d’une mythologie moderne propre à l’espace incarné. Pour cela la compagnie a créé des marionnettes/masques à l’effigie des habitants/personnages en utilisant des techniques d’hydrographie et d’impression en 3D. C’est le processus créatif qui sera expliqué et expérimenté au cours de cet atelier.

Les photographies des habitants sont retravaillées de façon à composer un visage déployé ensuite imprimé sur un film hydrographique. Ce support est déposé à la surface de l’eau dans laquelle on vient plonger la tête imprimé en 3D.

Durée : 2h (démonstration du processus d’hydrographie)

Fonctionnement : observateurs

 

MERCREDI 14 AVRIL 2021 à 14h – La Nef

« Musique et masques ; quelle ponctuation »

Par Dominique Bernstein, Edith Lalonger et Marie Donadoni (association des Créateurs de Masques)

La singularité de l’instrument, du masque et de la marionnette amorce un mouvement réciproque. La scène devient un espace commun où se lient les interprètes.

Le laboratoire est consacré à la mise en scène de l’instrument théâtral et musical et aux liens entre leurs interprétations.

Le propos est de mettre en lumière certaines notions propres à l’interprétation instrumentale : l’exécution d’une partition, la reprise de souffle, l’écoute du silence, l’engagement entier du corps, le signe et le phrasé…

On peut dire que la colonne vertébrale représente alors la colonne d’air de l’instrument. Il s’agit de faire dialoguer les langages scéniques.

Cet atelier est ouvert aux personnes qui s’intéressent au théâtre de masques, au théâtre de marionnettes et à la musique de scène.

Durée : 3h

Fonctionnement : participants et observateurs

 

VENDREDI 16 AVRIL 2021 à 11h et 14h30 – La Nef

Représentations professionnelles (sur réservation)

Théâtre Camique, mis en scène par Pierre Blaise

Dans l’atmosphère légère des cabarets, acteurs et marionnettes tournent en ridicule les lieux communs de la culture européenne : « Un beau rôle» s’attaque au fameux « mot de Cambronne », «Le Fils de Roméo et Juliette» aux amours mythiques des héros shakespeariens. Une plongée truculente dans l’humour des années folles.

Ici le teaser de Théâtre Camique

Ici le lien du spectacle

 

SAMEDI 24 AVRIL 2021 – Théâtre aux Mains Nues

« Le visage des bêtes » par Damien Schövaërt-Brossault

Comment la face animale est-elle devenue visage humain ? Le visage, à découvert ou masqué, ne cherche-t-il pas à révéler, tout en le cachant, l’invisible de l’être ? Une journée de rencontre autour de ces questionnements vous est proposée, avec la participation d’artistes et de scientifiques.